Petit lexique

Petit lexique au sujet de la transidentité


Dans de nombreuses publications sur les questions lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, interexes (LGBTI) vous pourrez trouver beaucoup de termes et de néologismes qui peuvent rendre difficile la lecture et la compréhension des sujets abordés. Il nous a semblé donc utile de vous délivrer ici des définitions claires et sans ambiguïtés de ces mots.

Nota : Si des définitions vous semblent néanmoins incomplètes vous pouvez nous contacter via le mail webmaster@ant-france.eu.

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il existe 8 noms dans ce répertoire qui commencent par la lettre T.
Trans
Abréviation à consonance familière de « personne transgenre ».

Transgenre (personne)
Est transgenre toute personne qui ne s’identifie pas complètement au rôle social culturellement assigné à son sexe, sans se croire pour autant atteinte d'un « trouble d’identité de genre » ou d’un syndrome, et qui se libère de toute croyance en des rôles sexués naturels et intangibles (cf. essentialisme). Il s’agit avant tout de vivre libéré de l’ordre symbolique et de ses sous-produits tel l’hétéro-patriarcat. Personne qui assume un genre, binaire ou pas , différent de celui qui lui a été assigné à la naissance au vu de ses organes génitaux. Ayant rompu avec la binarité sociétale liant sexe et genre, une personne transgenre vit son identité de genre en effectuant parfois, pour des raisons diverses (faciliter son insertion sociale, choisir sa sexualité, ...), des modifications corporelles.

Transidentité
Néologisme créé par le mouvement transgenre, par opposition au terme « transsexualisme ». Façon de vivre qui ne coïncide pas avec le rôle culturellement et arbitrairement assigné aux personnes de son sexe. La concordance entre le genre (identité sexuée psycho-sociale) et le sexe (identité sexuée physique) n’a de sens que si on a intégré le conditionnement d’une culture, qui assigne un rôle social – donc l’identité de genre qui lui correspond – à chaque sexe.

Transition
Période de temps pendant laquelle les transformations psycho-sociales et corporelles sont les plus marquées, chez une personne qui a entrepris de changer de rôle social et/ou de modifier son apparence physique. Chez les personnes transgenres, l’essentiel d’une transition consiste en un travail sur soi pour se libérer de tout rôle social arbitrairement assigné en fonction des gonades et qui étouffe les libertés individuelles.

Transphobie
Peur irrationnelle à l'encontre des personnes transgenres, et par extension, haine de ces personnes menant à des violences physiques, morales et des discriminations.

Transsexualisme
Pathologie mentale, selon le DSM-IV, la CIM-10 et les nomenclatures de la sécurité sociale et de l’OMS. C’est sur la base de cette caractérisation que sont définis les protocoles de suivi psychiatrique, aussi bien dans les équipes dites « officielles » (malgré l’absence de toute base légale) que chez les psychiatres rivaux de ces équipes. C’est également cette caractérisation qui justifie, aux yeux de la justice française, les fréquentes demandes d’« expertises » psychiatriques et génitales, alors imposées aux justiciables, à leurs frais. Le transsexualisme est remplacé peu à peu par les termes de dysphorie de genre dans les discours médicaux et psychiatriques sans pour autant en renier les fondements du "transsexualisme".

Transsexualité
Synonyme de « transsexualisme ». Malgré la terminologie trompeuse, il ne s’agit pas d’orientation ni de pratique sexuelle.

Transsexuel.le
Personne atteinte de transsexualisme. Selon la nosographie psychiatrique, il s’agirait d’une « identification intense et persistante à l’autre sexe » ou encore d’une « conviction intime, constante et irréversible d’appartenir au sexe opposé », liée à un rejet total de ses organes génitaux d'origine. De moins en moins de personnes se définissent en tant que "transsexuel.le" au regard de la signification de ce terme transphobe et sexiste issue de la psychiatrie et des ses protocoles médicaux maltraitants.