Communiqué de presse du 10 septembre 2017

Communiqués de presse

Prendre Contact avec la transphobie médicale ?


L’Association Nationale Transgenre (ANT) vient de prendre connaissance de l’organisation d’un débat intitulé « comprendre la transidentité », prévu à Paris le 28 septembre 2017. Ce pourrait être une excellente initiative, vu l’importante méconnaissance du sujet dans notre société ; s’il n’y avait pas un hic : les intervenants sont tous issus de la Société française d’étude et de prise en charge du transsexualisme (SOFECT) ! Ce lobby médicalopsychiatrique fonde en effet sa pratique sur la pathologisation systémique de la diversité des identités de genre, ainsi que sur la mise en place de “protocoles” fondés sur l’essentialisme et les stéréotypes de genres, gravement attentatoires aux libertés individuelles des personnes transgenres. Ce lobby pyschiatrique est d’ailleurs régulièrement dénoncé depuis sa création par les associations d’aide et de défense des droits des personnes transgenres et la grande majorité des associations LGBT.

Si l’ANT n’est pas surprise par les positions transphobes bien connues de ce lobby psychiatrisant, nous sommes en revanche sidérés de découvrir quelle est la structure à l’origine cette initiative pro-SOFECT. En effet l’association Contact, association LGBT travaillant notamment en direction des parents d’enfants lesbiens, gays, bisexuels, transgenres, en est hélas l‘organisatrice comme le montre la communication annonçant l’événement sur leur page internet : http://asso-contact.org/idf/. Inviter la SOFECT n’est pas anodin pour les personnes transgenres… Cela reviendrait pour des associations LGBT à inviter les représentants de la « Manif pour tous » pour parler d’homosexualité !

Cette invitation n’est ni plus ni moins qu’une tentative de légitimer, avec la complicité incompréhensible d’une association LGBT, la transphobie médicale à l’encontre des personnes transgenres. La réunion publique SOFETC-Contact du 28 septembre, si elle était confirmée, ouvrirait une brèche dans le front commun des structures LGBT, qui garantit jusqu’ici une lutte sans merci contre la pathologisation et la psychiatrisation de la diversité des identités de genre.

En conséquence, l’Association Nationale Transgenre demande expressément à l‘association Contact d’annuler immédiatement ce pseudo “débat” avec la SOFECT. Nous demandons également à ce que l’association Contact garantisse à l’avenir, dans son fonctionnement et ses actions publiques, la reprise intégrale des revendications des personnes transgenres, incluant clairement un refus clair de toute pathologisation et de toute psychiatrisation des identités genre.

Enfin, nous demandons à Contact des excuses publiques à l’égard de la population transgenre. Nous exigeons également une ferme dénonciation de la transphobie médicalo-psychiatrique, et la fin des entorses antidéontologiques – dont l’interdiction du libre choix de ses médecins – mises en oeuvre et promues par la Société française d’étude et de prise en charge du transsexualisme (SOFECT).

Contre la transphobie : tolérance zéro !

Pour l’Association Nationale Transgenre,
Delphine Ravisé-Giard
Présidente

Mail : porte.parole@ant-france.eu
Mobile : +33 (0)6 11 63 48 00
Site Internet : www.ant-france.eu


Version .pdf du communiqué de presse