Retour Menu
Accueil
Publications
Liens
Contacts
Mentions légales
Langues :
English / Français
L'association
Mouvement LGBT
Professionnels / Institutions
Association nationale transgenre
Mise à jour : 31 octobre 2011
Archives

Edito juillet 2009

Agression lesbophobes en série...

La ministre de l'intérieur doit donner des consignes de fermeté aux parquets !

Communiqué de la Coordination Lesbienne de France et du Collectif Contre l'Homophobie transmis par mail le 09/07/2009 :


RECRUDESCENCE DES AGRESSIONS LESBOPHOBES !
Interpellons les pouvoirs publics !

« L'agression lesbophobe subie par un couple de femmes à Epinay-sous-Sénart (91) le jeudi 2 juillet dernier, et révélée par les médias aujourd'hui, n'est malheureusement pas un cas isolé.
Deux lesbiennes harcelées depuis des mois à Segré, dans le Maine et Loire, deux lesbiennes agressées à Bondoufle dans l'Essonne, il y a un mois, deux lesbiennes agressées le 2 juillet dernier à Epinay-sous-Sénart, dans l'Essonne...

Dans un contexte ou la législation contre les discriminations homophobes s'applique difficilement, ou beaucoup reste à faire en terme de prévention, et ou la spécificité de la lesbophobie (qui relève tout à la fois du sexisme et de l'homophobie) est encore mal comprise, nous devons faire preuve de réactivité et de détermination, nous solidariser avec les personnes agressées et exiger que les dispositions nécessaires soient prises ! »

Contacts :
clf.info@club-internet.fr
collectifcontrelhomophobie@hotmail.com

Trans Aide (association nationale transgenre), qui compte de nombreuses lesbiennes et bisexuelles dans ses rangs, est totalement solidaire des femmes agressées et harcelées et appelle toutes les associations LGBT à prendre la mesure de l'ampleur du problème. Car pour un dépôt de plaintes, combien de victimes inconnues ? Sans même parler des insultes ou incivilités lesbophobes...  

Nous nous étonnons par ailleurs du laxisme dont fait preuve madame Alliot-Marie, garde des Sceaux, ministre de la Justice...
Au moment où la détention préventive touche parfois de très petits délinquants, pour des atteintes aux biens sans violence, l'atteinte aux personnes semble bénéficier d'une étonnante mansuétude lorsqu'il s'agit d'insultes, de harcèlement, de menaces ou d'agressions contre des lesbiennes...

Il est plus que temps que la Ministre fasse preuve de fermeté et donne, comme le demande la Coordination Lesbienne de France et le Collectif Contre l'homophobie, des consignes de fermeté aux parquets !

 

 

Adhérer / Dons